Gros plan sur... l'Agrocité de Colombes

ALagneau

Au cœur de Colombes, l’Agrocité s’étend sur plus de 2500 m² aux pieds de grands ensembles de logements collectifs.

Cet espace ouvert en 2010 est, comme on peut le lire sur le blog de l‘association R-Urban qui gère ce lieu, « constituée par une micro-ferme expérimentale, des jardins collectifs, des espaces pédagogiques et culturels et des dispositifs de production énergétique, de compostage et de collecte d’eau pluviale. ».


Occupant une ancienne fiche urbaine sur laquelle s’élevait autrefois des habitations, l’Agrocité est composée de 50 parcelles en pleine terre ou en bacs. Les cultures pratiquées sans pesticide ni engrais chimiques et suivant les principes de la permaculture sont orientées sur la production de fruits, légumes et plantes aromatiques, le tout à partir de semences en provenance notamment de Kokopelli.

La consommation des fruits et légumes est essentiellement familiale mais peut aussi être marchande. Les techniques culturales font appel à la récupération de l’eau de pluie, le compost est produit localement et le fertilisant est d’origine animal grâce notamment à la production du lombricompost géré par l’Ecole du Compost.


Des zones ont par ailleurs été laissées en friche et des aménagements de micro milieux ont été réalisés  pour favoriser et préserver la biodiversité ordinaire.


L’Agrocité est aujourd’hui menacée très sérieusement par des projets d’urbanisation et pourrait même disparaitre en 2016 comme le rappelle notamment cet article du journal Libération


Pour en savoir plus, rendez-vous sur la fiche de  « L'Agrocité »