À la une

A. Racapé

Gros plan sur... les jardins familiaux de Guyancourt

Depuis 1979, la commune de Guyancourt accueille sur 18000m², 60 parcelles de jardins familiaux. L’ensemble est géré par la Fédération des Jardins Familiaux et  est cultivé en pleine terre avec des productions légumière (tomates, carottes, courges, choux…), fruitières (fraises, pêches, cerises, figues…), de plantes aromatiques (thym, ciboulette, menthe...) et ornementales. Les jardiniers utilisent pour la plupart des semences anciennes issues de grainothèques et d‘associations. Les pratiques culturales sont respectueuses de la biodiversité et visent aussi i à a favoriser grâce à a fauche tardive, au maintien de friches ou encore à l’installation de structures d’accueil pour la faune. Sur cet ancien espace agricole, les produits phytosanitaires et autres engrais chimiques sont bannis et la permaculture st la règle avec des cultures en lasagne, sur butte, sous paille… Pour amender le sol, on utile un... >

En savoir plus
A.Racapé

Gros plan sur... Sème qui peut

Au cœur de Saint-Quentin en Yvelines, sur la commune de Guyancourt, « Sème qui peut » gère depuis trois ans un jardin partagé du même nom de 250m². Sur ce terrain appartenant à l’Observatoire de Versailles Saint Quentin en Yvelines,  l’association qui compte une vingtaine d’adhérents cultive en pleine terre plusieurs variétés de légumes (Salade, chou, butternut, poireau, carotte…), des plante aromatiques (thym, sauge, basilic…) mais aussi des plantes ornementales et quelques production fruitières. Cet espace qui était autrefois agricole a bénéficié d’une analyse physico-chimique du sol et a été enrichi par un apport de terre végétale et de matière organique. Les sols font l’objet d’une attention particulière avec des pratiques de rotations de culture et des techniques inspirés de la permaculture. Les produits phytosanitaires sont bannis tout comme les engrais chimiques et les semences proviennent de... >

En savoir plus
Quartier de la Courrouze à Rennes © Gilles Lecuir / Natureparif

Rennes élue Capitale française de la Biodiversité 2016

Communiqué de presse, Pantin, vendredi 23 septembre 2016 La ville de Rennes est élue Capitale française de la Biodiversité 2016. Elle a été choisie parmi 72 collectivités candidates dans le cadre du concours ouvert aux villes et intercommunalités françaises, dont le thème central était cette année « Sols & biodiversité ». Plus d'informations sur le site Capitale française de la biodiversitéRennes (Ille-et-Vilaine) voit ainsi reconnue son action de longue date en faveur de la gestion... >

En savoir plus
Narrative

Cultivons nos racines, savoirs et savoirs-faires de jardiniers

Réalisé par Natureparif et Narrative « Cultivons nos racines » propose à l’internaute une plongée dans la biodiversité cultivée (potagère, fruitière et fleurissement d’accompagnement) et dans ses techniques à travers le portrait de jardiniers amateurs, le tout appuyé part un éclairage scientifique. Un webdocumentaire sur toute l’Île-de-FranceLes huit départements franciliens sont à l’honneur à travers des jardins partagés, des terrains privatifs ou des friches urbaines, autant de lieux sur lesquels s’exprime le savoir faire des acteurs de ce documentaire. Le tout sous l’œil de jardiniers plus expérimentés, à l’image de Claude Bourguignon, ingénieur agronome et de sa femme Lydia, tout deux fondateurs du LAMS (Laboratoire d'Analyse Microbiologique des Sols)... >

En savoir plus
Jardin partagé et pédagogique des jardiniers du Val de Seine

Gros plan sur... le jardin partagé et pédagogique des jardiniers du Val de Seine

C’est à Mantes La Jolie dans les Yvelines qu’est situé le jardin partagé et pédagogique des jardiniers du Val de Seine. Propriété de la ville, ce terrain de 2000m² était auparavant un espace agricole. Il est aujourd’hui mis gracieusement à disposition de l’association et des quinze adhérents qui la composent. Ces derniers. y cultivent en pleine et sous serre tout au long de m’année des variétés légumières (salade, aubergine, chou, oignon, courges…), aromatiques (basilic, persil, menthe…) mais aussi ornementales. La consommation de ces productions est familiale et les pratiques culturales se font notamment sans avoir recours aux pesticides ni aux engrais chimiquesPour en savoir plus, rendez-vous sur la fiche du jardin... >

En savoir plus